logo Galerie

Cours d'histoire de l'art

Organisés en partenariat en deux sessions sur l’année, les cours sont dispensés par Alexandra Fau, historienne de l’art et commissaire d’exposition. Aux EMA (Écoles municipales artistiques), les séances adoptent la forme traditionnelle de cours avec projection, celles au MAC VAL et à la galerie invitent à la rencontre des oeuvres et des artistes.

Session 1 : L’animal que donc je suis, conférence de Jacques Derrida en 1997

25.09.2018 - L’animalité 1 – Un face à face déconcertant - EMA
9.09 - L’animalité 2 – La parodie humaine – Le double décalé – MAC VAL
23.09 - Rapport ambivalent au sauvage – MAC VAL
13.11 - Visite de l’exposition Persona Grata – MAC VAL
27.11 - Hybridations multiples - EMA
11.12 - L’intrusion de l’animal dans le musée et les collections publiques - EMA
12.01 - Visite du musée de la Chasse et de la Nature
22.01 - Courts sur l’art - MAC VAL
26.01 - Étude de l’oeuvre de Gilles Aillaud - Galerie municipale Jean-Collet

Session 2 : Les nouvelles corporéités

05.02 - Open Ended Now, exposition monographique de Mélanie Manchot - MAC VAL
19.02 - Corps en majesté et corps déchus - EMA
12.03 - La représentation du corps souffrant - EMA
26.03 - Courts sur l’art - MAC VAL
02.04 - Réalismes du corps - EMA
16.04 - Reformulations - EMA
14.05 - Visite de l’exposition Exposition collective - MAC VAL
28.05 - La performance - EMA
22.06 - Fin de session 2 - Visite de galeries

Les cours d’histoire de l’art ont lieu, sauf exception, les mardis de 18 h à 20 h. Renseignement et inscription auprès du MAC VAL au 01 43 91
64 20 et reservation@macval.fr

Agenda des cours d'histoire de l'art

  • COURS D'HISTOIRE DE L'ART

    • COURS D'HISTOIRE DE L'ART

    • "L'ANIMAL QUE DONC JE SUIS" I SESSION 1 I MUSEE DE LA CHASSE ET DE LA NATURE
    • Le 12/01/2019
    • Le temps des Lumières avait déconsidéré les non-humains, animaux et plantes, et niait leurs capacités cognitives. De telles pensées ne sont aujourd’hui plus tenables, à l’heure où toutes les formes d’existence, y compris les fleuves, font valoir leurs droits. Avec l’entrée dans l’ère de l’Anthropocène, une pleine conscience de l’interrelation entre les espèces

      invite à réévaluer la place de chacun. À l’instar de l’auteur Jean-Christophe Bailly ("Le Versant animal", Bayard, 2007), des artistes ont cherché à combattre les préjugés existants entre l’humain et l’animal, et à sortir ainsi de la suprématie humaine. "L’animal que donc je suis" est le titre d’une conférence prononcée par Jacques Derrida en 1997 et publiée à titre posthume en 2006 aux éditions Galilée.

  • COURS D'HISTOIRE DE L'ART

    • COURS D'HISTOIRE DE L'ART

    • "L'ANIMAL QUE DONC JE SUIS" I SESSION 1 I 18h I MAC VAL
    • Le 22/01/2019
    • Le temps des Lumières avait déconsidéré les non-humains, animaux et plantes, et niait leurs capacités cognitives. De telles pensées ne sont aujourd’hui plus tenables, à l’heure où toutes les formes d’existence, y compris les fleuves, font valoir leurs droits. Avec l’entrée dans l’ère de l’Anthropocène, une pleine conscience de l’interrelation entre les espèces

      invite à réévaluer la place de chacun. À l’instar de l’auteur Jean-Christophe Bailly ("Le Versant animal", Bayard, 2007), des artistes ont cherché à combattre les préjugés existants entre l’humain et l’animal, et à sortir ainsi de la suprématie humaine. "L’animal que donc je suis" est le titre d’une conférence prononcée par Jacques Derrida en 1997 et publiée à titre posthume en 2006 aux éditions Galilée.

  • COURS D'HISTOIRE DE L'ART

    • COURS D'HISTOIRE DE L'ART

    • "L'ANIMAL QUE DONC JE SUIS" I SESSION 1 I 15h I GALERIE MUNICIPALE JEAN-COLLET
    • Le 26/01/2019
    • Le temps des Lumières avait déconsidéré les non-humains, animaux et plantes, et niait leurs capacités cognitives. De telles pensées ne sont aujourd’hui plus tenables, à l’heure où toutes les formes d’existence, y compris les fleuves, font valoir leurs droits. Avec l’entrée dans l’ère de l’Anthropocène, une pleine conscience de l’interrelation entre les espèces

      invite à réévaluer la place de chacun. À l’instar de l’auteur Jean-Christophe Bailly ("Le Versant animal", Bayard, 2007), des artistes ont cherché à combattre les préjugés existants entre l’humain et l’animal, et à sortir ainsi de la suprématie humaine. "L’animal que donc je suis" est le titre d’une conférence prononcée par Jacques Derrida en 1997 et publiée à titre posthume en 2006 aux éditions Galilée.

  • COURS D'HISTOIRE DE L'ART

    • COURS D'HISTOIRE DE L'ART

    • "LES NOUVELLES CORPORÉITÉS" I SESSION 2 I 18h I MAC VAL
    • Le 05/02/2019
    • À une époque marquée par une instabilité identitaire, de nouvelles corporalités se font jour, parfois réduites à la surface. La peau, en tant qu’enveloppe du corps, détermine les conditions de visibilité et de présence de l’homme. « Ce qu’il y a de plus profond en l’homme, c’est la peau En tant qu’il se connaît ». Paul Valéry, extrait de "L’Idée fixe" (1931).

  • COURS D'HISTOIRE DE L'ART

    • COURS D'HISTOIRE DE L'ART

    • « LES NOUVELLES CORPORÉITÉS » I SESSION 2 I 18h I EMA
    • Le 12/03/2019
    • À une époque marquée par une instabilité identitaire, de nouvelles corporalités se font jour, parfois réduites à la surface. La peau, en tant qu’enveloppe du corps, détermine les conditions de visibilité et de présence de l’homme. « Ce qu’il y a de plus profond en l’homme, c’est la peau En tant qu’il se connaît ». Paul Valéry, extrait de "L’Idée fixe" (1931).

tout l’agenda

GALERIE MUNICIPALE
JEAN-COLLET

59, av. Guy-Môquet
94400 Vitry-sur-Seine
Tél. : 01 43 91 15 33

Contact

Horaires
- du mardi au dimanche de 13h30 à 18h
- le mercredi de 10h à 12h et de 13h30 à 18h pendant les expositions

L'entrée à la galerie est libre (gratuité). Pour les groupes, la réservation est obligatoire.