Circulations - Catherine Viollet

Sans titre, série Les Météores, 2020 Huile, pastel et fusain sur toile 150 x 185 cm © Adagp, Paris 2020. Photo : Mirela Popa"Sans titre", série "Les Météores", 2020, huile, pastel et fusain sur toile, 150 x 185 cm© Adagp, Paris 2020. Photo : Mirela Popa

14 mars - 26 avril

Le vernissage de l'exposition "Circulations" de Catherine Viollet du samedi 14 mars est annulé. Nous vous communiquerons prochainement les nouvelles dates de son ouverture au public.

Qu’en est-il pour une artiste de cet aller-retour entre son oeuvre, ce lieu et la mémoire vive des rencontres avec les créateurs invités au fil du temps ? Catherine Viollet ne peut dissocier son parcours de cette action dans le temps long qui fait oeuvre quelque part. C’est pourquoi son exposition est un fil tiré entre ses oeuvres de différentes périodes et quelques invitations en résonance : Iroise Doublet, Bernard Quesniaux, Alexandra Sà , Marine Wallon et Myung-Ok Han.

Circulations revient sur l’idée de geste et de mouvement qui irrigue son travail, tout particulièrement dans son rapport à la matérialité du support sans cesse questionné. Carton, skaï, toile colorée, amidonnée ou enduite de pierre ponce..., les matériaux sont partie intégrante de sa création et lui permettent à chaque fois, et la plupart du temps par séries, de se confronter un peu plus à la physicalité de l’oeuvre.

Son travail s’articule autour de la notion de dé-liaison. Chaque élément constitutif du tableau - dessin, couleurs, support - contient sa propre vie et laisse une ouverture où l’air peut circuler. Cette attraction pour l’air l’a amenée à scruter les cartographies météorologiques livrées quotidiennement il y a encore peu par la presse… Catherine Viollet a développé une fascination pour ces lignes de perturbations atmosphériques dessinées scientifiquement (série Le pas de temps du modèle), et cependant pure abstraction formelle et virtuelle, dessin d’une instabilité et d’un total éphémère, écho des colères du ciel et de la cruauté de ses effets...

Très récemment, Catherine Viollet a découvert Les Météores de René Descartes, essai de 1637 réédité depuis peu. Elle a été fascinée par ce texte très inspirant, totalement poétique, et l’on en retrouve la trace dans son travail récent. L’exposition, accompagnée par le commissariat de Françoise Docquiert, revient sur certaines périodes du travail, en rebond avec les oeuvres actuelles et celles de Iroise Doublet, Bernard Quesniaux, Alexandra Sà , Marine Wallon et Myung-Ok Han.

Un catalogue, édité à l'occasion de l'exposition Circulations et offert aux visiteurs, sera nourri des contributions de Françoise Docquiert et Sébastien Gokalp.

• Déjeuner sur l'art : jeudi 9 avril à partir de 12 h 15
• Rencontre avec l'artiste : dimanche 29 mars à 16 h, Solo En allant de l'ouest à l'est dansé par Nicole Piazzon ; chorégraphie de Susan Buirge.

Cette danse est à l’image de la vie même de Susan Buirge, un trajet en ligne droite d’ouest en est, comme une annonce cachée d’un parcours qui aura mené la chorégraphe des Etats-Unis où elle est née, jusqu’au Japon où elle vit aujourd’hui. Cette pièce créée et dansée par Susan en 1976, marque sa première véritable rupture avec l’esthétique Nikolaïs et devient le solo fondateur de Susan Buirge. Susan Buirge et Nicole Piazzon redonnent vie à cette danse une première fois en 2005, grâce à une partition Laban et grâce à la mémoire de Susan. Treize ans après, le solo est invité à Marrakech, elles travaillent à nouveau ensemble et offrent aujourd’hui une nouvelle trajectoire dans le temps à l’emblématique danse En allant de l’ouest à l’est. Music in Similar Motion (1969) de Philip Glass / Costume de Anne-Marie Degut / Durée  17’10

GALERIE MUNICIPALE
JEAN-COLLET

59, av. Guy-Môquet
94400 Vitry-sur-Seine
Tél. : 01 43 91 15 33

Contact

Horaires pendant les expositions
- du mardi au dimanche de 13h30 à 18h
- le mercredi de 10h à 12h et de 13h30 à 18h pendant les expositions

L'entrée à la galerie est libre (gratuité). Pour les groupes, la réservation est obligatoire.