logo Galerie

« La danseuse de Lumière et ses Arc’s », 2017 de Cécile Pitois

Cécile Pitois, La danseuse de Lumière et ses Arc’s, 2017 Cécile Pitois, La danseuse de Lumière et ses Arc’s, 2017 Place pour le Respect et l’Egalité - Sohane Benziane - Quartier Balzac-Touraine- Marronniers avec 7 prismes disposés sur 7 candélabres dans le quartier © Sylvain Lefeuvre

« La danseuse de Lumière et ses Arc’s », 2017 de Cécile Pitois

Art dans la ville

Publiée le 29 septembre 2017

Fin juin 2017, une nouvelle œuvre artistique du 1 % culturel, imaginée avec la participation des habitants, a pris place au cœur de Balzac. La danseuse de Lumière et ses Arc’s, 2017 de Cécile Pitois est un hommage aux femmes de Vitry. L’inauguration de l’œuvre fête par ailleurs les 10 ans de rénovation urbaine du quartier Balzac…

Depuis une vingtaine d’années, Cécile Pitois mène une réflexion sur la ville et les espaces publics à travers des projets qu’elle nomme Sculptures à Souhait. La danseuse de Lumière et ses Arc’s, est une nouvelle réalisation de ce corpus qui prendra place dans le quartier Balzac de Vitry-sur-Seine.

« Comme mes autres Sculptures à Souhait, cette nouvelle pièce s’appuie sur un récit inventé, une fiction qui ouvre la voie à l’imaginaire et favorise à la fois une autre lecture des lieux et de nouvelles formes d’appropriation sociale ».

Cette légende contemporaine, l’artiste l’a écrite en suivant son protocole habituel qui réside dans un travail de recherches dans les archives de la ville, ainsi que de déambulations et d’échanges avec les habitants du quartier.

À partir de cette étude préalable sur site, l’artiste a identifié un espace, au centre du quartier Balzac-Touraine nouvellement réhabilité, où les rues ont été nommées en hommage à des femmes célèbres engagées dans la cause féministe comme Olympe de Gouge, Simone de Beauvoir, Elsa Triolet.

« C’est aussi une femme engagée qui m’a inspirée la forme même de La danseuse de Lumière faisant directement référence à la chorégraphe Isadora Duncan (1878-1927), qui à travers sa gestuelle libre et légère, a incarné à son époque une liberté nouvelle pour l’art chorégraphique mais également pour la condition féminine ».

Hommage fait aux femmes du quartier, La danseuse de Lumière et ses Arc’s prend la forme d’une colonne dont l’artiste détourne les codes, les références et se joue de sa symbolique. Sur cette colonne de 7 mètres s’érige la sculpture d’une femme à l’allure légère, virevoltante, qui danse librement et tient un prisme dans chaque main projetant au sol des arcs colorés.

« Ce prisme est l’élément symbolique fort de mon projet, à la fois dans sa dimension métaphorique et poétique, mais aussi de par le défi qu’il lance en projetant en pleine journée la lumière diffractée. Ce qui est en jeu ici c’est de rendre l’invisible visible, le symbolique physique, l’implicite concret ».

D’autres éclats lumineux, les Arc’s de lumière, seront accrochés à l’éclairage urbain et rayonneront en sept points sur tout le territoire du quartier Balzac. Ces petites touches colorées suspendues viennent alors surprendre les passants dans leurs déplacements.

L’oeuvre s’accompagne d’une légende inscrite au sol sur une plaque. Cette dernière tient le rôle d’une nouvelle mythologie contemporaine qui se révèle aussi comme un lieu de partage favorisant le développement de liens sociaux, où est proposé un rituel d’échange entre les habitants au¬tour de la lumière des prismes.

Dans le contexte de la société actuelle, ce projet prend une signification particulière tant au niveau local qu’universel et montre l’implication, la responsabilité et l’engagement d’une artiste travaillant dans et pour l’espace public.



GALERIE MUNICIPALE
JEAN-COLLET

59, av. Guy-Môquet
94400 Vitry-sur-Seine
Tél. : 01 43 91 15 33

Contact

Horaires
- du mardi au dimanche de 13h30 à 18h
- le mercredi de 10h à 12h et de 13h30 à 18h pendant les expositions

L'entrée à la galerie est libre (gratuité). Pour les groupes, la réservation est obligatoire.